Canyon de Colca : un des canyons les plus profonds du monde

Mis à part le célèbre Machu Picchu, le Canyon de la Colca figure parmi les destinations les plus incontournables lors d’une virée au Pérou. Il se trouve dans une région avec un climat assez froid et sec : l’Arequipa. Toutefois, la zone regorge d’une grande biodiversité avec diverses espèces comme les alpagas, les lamas, les condors et les faucons. En outre, la flore est également abondante. La vallée est constituée d’une gigantesque faille dans la couche terrestre où se situe la rivière la plus longue de la région qu’est la rivière Colca. Focus sur les caractéristiques du deuxième plus profond canyon au monde.

Une escapade dans le plus profond canyon au monde

Situé à 180 km au nord de la ville d’Arequipa, le canyon de Colca est profond de 3400 mètres. Dépassé de peu par son voisin (le canyon de Catahuasi avec une profondeur de 3535 mètres), il détient la deuxième place des canyons les plus profonds au monde. À titre de comparaison, le canyon de Colca fait le double du canyon de Colorado en matière de profondeur. En faisant un détour dans cette ville splendide, vous pourrez admirer l’oiseau sacré des Andes ainsi que le vol majestueux des condors. D’ailleurs, vous oublierez rapidement les moments difficiles engendrés par un trek ainsi que le vertige une fois immiscé dans un décor aussi fabuleux.

Que faire dans le canyon de Colca ?

En vous rendant dans le canyon de Colca, vous aurez l’opportunité de faire un trek en 2 ou 3 jours. Mais en adoptant un pas de course, il peut se faire sur une journée. Par ailleurs, passer à côté du Cruz del Condor serait une erreur à éviter. En effet, vous pourrez observer dans ce mirador naturel, des condors en plein vol qui profitent des courants ascendants afin de planer à quelques mètres de nos têtes. Les adeptes de trek pourront dormir dans l’oasis, qui est refuge pour trekkeurs situé dans un village de Sangalle.

Quelques avertissements à prendre en compte

Une randonnée dans le canyon de Colca n’est pas une simple promenade de santé dans un décor idyllique. Elle nécessite un minimum d’entraînement et surtout de très bonnes conditions physiques. De ce fait, si vous venez juste de débarquer au Pérou ; il faudra vous acclimater à l’altitude avant d’essayer le trek. Sachez d’ailleurs que si certains trekkeurs estiment être capables de faire une randonnée sans pépin, nombreux sont ceux qui font appel à un muletier le lendemain matin à cause de la fatigue.

Sacsayhuamán : une forteresse religieuse inca
Nazca Lines : un site archéologique connu pour ses grandes figures tracées sur le sol